Histoire Dreadlocks

Histoire des Dreadlocks

Dreadlocks

Les dreadlocks ou cadenettes, appelés parfois tout simplement dreads ou locks ou encore rastas (à tort), sont des cheuveux emmêlées. Le mot vient lui-même de la bible qui veu dir la crainte de Dieu (dread of God).

Les dreadlocks ont un caractère universel à travers les âges, car des peuples de cultures différentes ont porté des dreadlocks.

Le premier exemple de dreadlocks connu date de l'Egypte antique, où les membres de la famille royale égyptienne et les députés portaient des coiffures dreadlockées. Des perruques apparaissaient aussi sur des bas-reliefs, des statuaires et autres objets. Des restes momifiés d'anciens Égyptiens portant des dreadlocks, ainsi que des perruque dreadlockées ont aussi été trouvés sur des sites archéologiques.

Des Écritures saintes fournissent des preuves écrites des dreadlocks les plus anciennes. La date exacte de leur origine n'est toujours pas connue, allant de 2 500 à 1 500 avant Jésus-Christ. Le dieu Shiva et ses disciples furent décrits dans les Écritures comme des jaTaa, signifiant portant des nœuds de cheveux emmêlés.Les Celtes portaient aussi des dreadlocks, les décrivant comme des personnes ayant les cheveux comme des serpents.

Les peuples gemaniques, les Grecs et plusieurs groupes ascétiques faisant partie de diverses religions, ont parfois porté leurs cheveux en dreadlocks. En plus des Nazarites du judaïsme et des sâdhu de l'hindouisme, il y a les moines coptes, entre-autres. Les premiers chrétiens auraient également pu avoir porté cette coiffure. Particulièrement remarquables sont les descriptions de Jacques le juste, frère du Seigneur et premier évêque de Jérusalem, qui les portait jusqu'aux chevilles.

En Jamaïque, le terme dreadlocks fut enregistré pour la première fois dans les années 1950 comme un terme désobligeant lorsque le Young Black Faith, un premier mouvement rastafari prit naissance auprès des pauvres marginalisés de la Jamaïque pendant les années 1930, cessèrent de copier la coiffure particulière de hailé Sélassié Ier et commencèrent à porter des dreadlocks à la place. Il fut dit qu'ils avaient l'air effrayants avec leurs locks, ce qui donna plus tard le nom moderne de dreadlocks pour cet ancien style. Différentes théories existent autour de l'origine des dreadlocks chez les rastafari. Quelques sources retracent les dreadlocks rasta au temps où les Indiens arrivèrent en Jamaïque pour travailler comme ouvriers à la fin du XIXe siècle, dont certains faisaient partie des premiers disciples de Leonard Percival Howell. D'autres pensent que les premières dreadlocks rasta furent dérivées des locks affreuses des Mau Mau, un groupe de rebelles s'opposant contre le colonialisme britannique au Kenya pendant les années 1940.

Cependant, la plupart des rastafari expliquent que leurs dreadlocks proviennent d'un des trois vœux de Nazarite, dans le Livre des Nombres, le quatrième des livres du Pentateuque.

« Pendant tout le temps de son naziréat, le rasoir ne passera point sur sa tête ; jusqu'à l'accomplissement des jours pour lesquels il s'est consacré à l'Éternel, il sera saint, il laissera croître librement ses cheveux. » (Nombres 6:5)

Les Nazarites qui portèrent des dreadlocks et qui furent mentionnés dans la Bible incluent les Nazarites Samuel, Jean le Baptiste, et probablement la figure biblique la plus connue avec des cheveux emmêlés, Samson, qui, d'après les Saintes Écritures, eut sept locks et perdit sa grande force lorsqu'elles furent coupés.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site